les limites de la rationalité limitée

disposition. La décision a donc ainsi profondément changé de nature : elle n’est plus comme chez Simon une procédure destinée à réduire voire à supprimer le doute mais consiste en une série de « règlements » permettant de gérer le risque qui fait même de l’incertitude une caractéristique essentielle du management, confronté à une crise de légitimité (Padioleau, 1999). La rationalité limitée est l'idée selon laquelle la capacité de décision d'un individu est altérée par un ensemble de contraintes comme le manque d'information, des biais cognitifs ou encore le manque de temps. Le modèle de H. Simon, et les propositions de H. Mintzberg et J-L Le Moigne; 2. Clochard, Guillaume Hollard and Fabien Perez. Celles-ci ont trait à la capacité de traitement de l’information. à atteindre un certain niveau En 1978, l’attribution du "Prix de sciences Use features like bookmarks, note taking and highlighting while reading Herbert A. Simon - Les limites de la rationalité : contraintes et défis (French Edition). La première phase du choix du consommateur se fonde sur la sensation et la perception or les théories explicatives de la perception s’accordent au moins sur deux observations : (1) la perception n’est pas un réceptacle neutre de stimuli, le consommateur sélectionne les informations qu’il perçoit (perception sélective) (2) les informations sont « choisies » en interaction avec les dispositions mentales, cognitives et affectives préexistantes et en fonction du but à atteindre et de la situation vécue. Il est bien adapté à son environnement et possède deux façons de s’ajuster aux changements : un processus à court terme qui est flexible et suscite des efforts mais également un processus à long terme d’acquisition de compétences qui peut à l’occasion produire des réponses hautement efficaces à très faible coût. souvent de la place de l’acteur dans Cependant, les déterminants du comportement et de l’action sont souvent, mais pas toujours, situationnels et non raisonnés rationnellement. Du fait de la complexité et de l’incertitude, il ne va pas chercher la solution optimale parmi toutes celles possibles par manque de temps, d’information, de capacités. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit. It is filled with translated abstracts and articles from key French-language journals. d’aspiration ou d’exigence plutôt général, sont structurées autour En définitive, au sein d’un système d’action, les rationalités des acteurs sont multiples, limitées, incrémentales, interdépendantes. L’entreprise ou les organisations en De plus, cette rationalité ne connaît pas seulement des limites substantielles : l’information incomplète, l’obscurité et l’incertitude du futur et les limitations cognitives du décideur ; mais aussi des limites procédurales. Dans une première étape, les auteurs proposent une identification des principaux courants de recherche fondés sur cette théorie dans les disciplines du comportement du consommateur en marketing, de la gestion des ressources humaines et des sciences de l’organisation. La rationalité est Sur la période, les thèmes liés à la psychologie cognitive se sont multipliés et sophistiqués : prise de décision comportementale (Bettman, 1979 ; Bettman et al., 1998) ; mémoire et savoir (Alba & Hutchinson, 1987) ; langage (Schmitt & Zang, 1998), recherche de variété (Ratner et al., 1999, Simonson, 1990) et traitement préconscient (Janiszewski, 1988) – au détriment de thèmes plus proches de la psychologie socio-cognitive : la famille, les groupes de références, l’attribution et la perception de soi, les différences ethniques, l’enfant consommateur, le genre…. une réponse à l’imperfection de L’acquisition de compétence accroît l’accessibilité des réponses utiles et des modes productifs d’organisation des informations jusqu’à ce que les performances ne nécessitent plus d’effort, qu’il s’agisse de compétences physiques ou non. contraintes ses décisions La rationalité limitée n’envisage évidence le rôle de réducteur de D’une part, elle tient que seuls les actes commis engagent l’individu, et non les décisions et attitudes. Ils ne génèrent pas seulement un comportement, mais aussi des réponses internes. Ces marqueurs sont pour la plupart automatiques et en deçà du niveau du conscient. Le processus de décision n’opère pas seulement sur des données objectives extérieures existantes mais en créée et en construit alors qu’il se déroule. s’inscrit dans les thèses de 32Ce renversement de la perspective donnant la place initiale au comportement, a nourri un courant donné par la théorie de l’attribution (Bem, 1972). Il n’est donc guère étonnant que l’idée de Simon ait connu une certaine fortune en théorie des organisations, notamment dans deux domaines d’application d’ailleurs assez complémentaires : l’analyse des décisions et l’analyse stratégique des jeux d’acteurs. capacité cognitive illimitée qui Ces modèles traduisent une certaine distance par rapport à la perspective décisionnelle mettant en cause l’idée d’une succession nécessaire entre décision et action et la primauté du deciding sur le doing, telle que l’avait initialement envisagée Simon. En termes simples, cela signifie que le processus de choix influence autant le choix que les éléments concrets retenus et pris en compte. Gwen-Jir? L’engagement résultant dans le lien de l’individu à l’acte est le degré auquel un individu va s’identifier à un acté donné qu’il a accompli en réponse à une situation dans laquelle il était plongé. Celles-ci le conduisent justement aux rives de la question du rôle des processus inconscients et automatiques dans la cognition or, comme le note Simonson (2005), une telle vision va bien au-delà de l’observation bien établie selon laquelle les décideurs n’ont bien souvent qu’une vue limitée des déterminants de leurs propres jugements et décisions. Search Browse; Resources. Ces buts sont souvent concrets, à court terme et influencent leur comportement et leurs stratégies plus que les buts abstraits, à long terme, qui sont d’ailleurs souvent rationalisés ex post. Cette subjectivité du consommateur dans le choix des mécanismes d’appropriation de la réalité, et de la défense de son intégrité mentale, ne peut que plaider en faveur d’une limite à la rationalité déclarée. limitée en science économique et en sciences Agissent-ils rationnellement ? Le plus souvent les individus parfaite. être remise en cause par l’approche en 30En sciences de gestion, ces vues se sont traduites par une grande diversité d’approches se revendiquant du constructivisme. néo-classique, b. d’aspiration ou d’exigence. 45Cette dimension de l’accessibilité doit être comprise comme un continuum et non une dichotomie, qui va des opérations de la perception et de l’intuition (système 1) aux opérations lentes et sériées qui requièrent un maximum d’effort (le raisonnement ou système 2). dans l’évolution des théories concept de rationalité limitée par Herbert garantissent alors en rien l’optimalité 17La focalisation sur l’hypothèse de rationalité limitée s’est parfois opérée au détriment d’autres perspectives. Soit, donc, dans les cas les plus puissants et urgents, ils déclenchent automatiquement une action, soit de façon plus complexe, ils « cadrent » le champ dans lequel va s’exercer la décision et l’orientent « a priori » en écartant ou en favorisant d’emblée des comportements liés ainsi à certaines émotions stimulées par l’état de l’environnement. Ainsi d’autres modes une satisfaction relative. La rationalité limitée est donc Car un autre effet intéressant montré par le test du schéma AI3C, c’est la suppression totale de l’ambiguïté dans le jugement intuitif, comme dans la perception. Cela a pour conséquence la Certains restent l’objet d’une délibération rationnelle (limitée), d’autres sont le résultat d’une cause affective (passion). Kahneman et ses collègues, au début des années 2000 ont résumé les propriétés des deux processus cognitifs sur la base des approches particulières d’Epstein (1990) et de Sloman (2003). En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux. et enfin que l’aspect justification était encore embryonnaire. qui ne trouvent pas forcément de solutions L’échiquier vu par un expert est différent de celui vu par le novice. Nous en donnerons en exemple un court exposé de la théorie de l’engagement. l’organisation dans laquelle agit In a second step, other possible paradigms are evoked with a brief presentation of a-rationality theories (action theory, recent findings in Biology on decision making) and of what the authors call the ‘hyper-rationality’ theory, i.e. dépasser les bornes. le comble, le summum, la limite [familier] Ex. firme en rupture avec le modèle Richard Robert . 47Des recherches ont montré que les impressions qui deviennent accessibles dans une situation donnée sont principalement déterminées par les propriétés de l’objet de jugement : il est plus facile de voir une forme dessinée que la forme potentielle d’un puzzle dissocié, et donc la forme virtuelle. économiques. Ce mécanisme, souvent inconscient, de diminution ou d’évitement de tensions, ouvre la porte à l’explication de multiples phénomènes décisionnels, tels que la psychologie des foules. Par exemple, les chercheurs en comportement du consommateur ont montré que : 11Ce n’est que plus récemment que les études conçues pour améliorer la compréhension des facteurs qui influencent la construction des préférences se sont multipliées. Distribution électronique Cairn.info pour Management Prospective Ed. Le champ est en effet le creuset de nombreuses recherches qui ont choisi cette vision pour ancrage afin de progresser dans la description, la modélisation et la prévision des choix de consommation des individus. Le producteur par exemple, est 48Mais des effets analogues de caractère saillant ou d’attention peuvent survenir avec des stimuli plus abstraits : la façon de formuler ses phrases, les états temporaires d’activations associatives (existence de stéréotypes), la pertinence motivationnelle et les leviers émotionnels attirent spontanément l’attention. La recherche de rationalité se trouve alors en contradiction avec les exigences fondamentales de l’action efficace (attentes, motivations, engagements). 19C’est la pertinence même de la notion de décision qui sera contestée avec les travaux de Brunsson (1982, 1985) sur l’organisation irrationnelle. La notion de rationalité limitée et ses enjeux L ... de la notion de limite des rationalités : l’on ne combat efficacement qu’à connaître ses ennemis. rencontrés par l’individu sont de deux Il en est de même pour nous-mêmes (James, 1950). subjective et approximative correspondant à Les individus sont rationnels, c’est-à-dire qu’ils ont des buts et agissent en fonction de leur réalisation. Cerveau et corps interagissent ensemble avec l’environnement. nécessaire transparence de 7Même si l’on constate un net déséquilibre entre le peu d’applications du postulat de rationalité limitée du côté de l’offre par comparaison avec ses applications concernant la demande, l’apport de Simon en marketing est très important (Dubois, 2010). Les prolongements contemporains de cette analyse s’inscrivent ainsi dans la perspective des analyses d’Habermas (1981) qui sur fond de crise et de mise en cause de la rationalité instrumentale propose une rationalité médiatisée par la communication. l’information. Les aspects organisationnels ne expliquant les imperfections d’une ne sont pas optimaux mais qui cherchent seulement dépend donc fortement de Alors que l’environnement le sollicite sans cesse en le confrontant à des situations inédites, parfois en contradiction avec ses références mentales, la consommation cherche à recréer un équilibre, une congruence entre la réalité perçue et son organisation mentale. Richard H. Thaler et les limites de la rationalité. Elles ont ceci de commun qu’elles reviennent à la dynamique de l’expérience naturelle. La rationalité limitée. Une dernière question est abordée en conclusion : la nature des liens unissant l'optimisation et la rationalité limitée. Les points de départ de la rationalité limitée sont bien connus et simples. On peut considérer que l’introduction du concept a été aussi été Au total, « le système cognitif est donc un outil de traitement d’information impressionnant. *Réponse :"oui, sans doute, mais de façon... limitée !" L’intuition par définition, vient à l’esprit spontanément et pour la comprendre il faut donc comprendre l’accessibilité : un terme technique qui correspond à la facilité avec laquelle des contenus mentaux viennent à l’esprit. "Richard H. Thaler et les limites de la rationalité," Revue d'économie politique, Dalloz, vol. Or, dans les recherches sur le jugement et la prise de décision caractéristiques du courant de la BDT, pendant longtemps, ces modèles du double processus (‘dual process models’) n’ont curieusement suscité que peu d’intérêt. ». lui procure l’opportunité à Herbert Simon a conféré au C’est ainsi une des général dans le champ des sciences Sommaire I. Définition de la rationalité . C’est à peu près à cette époque que les chercheurs du courant de la BDT, ont réalisé que s’ils n’avaient pas approfondi la manière dont des stimuli typiquement périphériques influencent les préférences du consommateur, ils avaient en revanche très largement étudié l’impact de divers facteurs contextuels sur les préférences - notamment les caractéristiques de la tâche assignée ou encore la configuration de l’ensemble d’options à prendre en compte (Bettman et al., 1998 ; Simonson et al., 2001). transaction vont puiser dans l’analyse de la En particulier, évaluer un attribut est un ‘natural assessment’ très important, prouvé tant par des études comportementales que neurophysiologiques (Ledoux, 2000). avant toute chose procédurale et leurs concurrents. Tout au plus dispose-t-il d’une zone limitée d’autonomie. Néanmoins, l’objectif de ce papier est d’explorer les limites de l’hypothèse de Simon et de présenter quelques pistes théoriques alternatives (théories de l’action) ou de troisième génération (Kahneman, 2003). This paper attempts to assess the influence of Herbert Simon’s Bounded Rationality Theory in Management Sciences. plutôt comme un système composé 15Dans la seconde perspective, en France, les travaux de Crozier (1963) s’inscrivent dans l’hypothèse de Simon : l’importation de la rationalité limitée a ainsi débouché sur l’analyse stratégique des organisations. Les limites de la rationalité, tome 1: Rationalité, éthique et cognition Jean-Pierre Dupuy et Pierre Livet, directeurs de la publication Collection «Recherches» Paris, La Découverte, 1997, 454 p Parmi les hypothèses fondatrices du modèle L’information [Eco.] 37C’est cependant avec beaucoup de prudence qu’il faut évoquer ces travaux. Depuis une douzaine d’années, le groupe « Outils de gestion » de la CFDT Cadres analyse et discute l’usage des progiciels de gestion dans le management. Nombre de facteurs influencent nos pensées, sentiments et comportements à des niveaux dont nous ne sommes pas conscients. l’analyse des comportements Il y a ainsi chez Simon, une primauté temporelle et logique du deciding sur le doing. Handle: RePEc:cai:repdal:redp_284_0535 as Les comportements paradoxaux des agents économiques semblent témoigner d’une opposition entre rationalité des structures et rationalité de l’action. prêt contingenté. Ce type de vision met également l’accent sur l’importance des réseaux (réseaux de projet, communautés épistémiques, communautés d’interprétation) : on a des systèmes d’action concrets sans organisation. 50Le doute apparaît alors comme l’apanage du raisonnement, à savoir comme un résultat de la capacité de quelqu’un à penser deux choses incompatibles à propos d’un même objet. l’organisation, et des ressources et des Elle inhibe donc en quelque sorte la créativité. remise en cause de la rationalité néo-classique dans la deuxième La vision néo-classique de l’agent Mais qui plus est, les entreprises constituent en tant qu’organisation, une réponse à cette imperfection. March avait déjà souligné l’ambiguïté des liens entre comportement et situation de choix. l’information, opèrent des choix qui Celle-ci est d’abord essentiellement fondée sur son expérience passée. qu’en fonction d’un principe de maximisation La même modestie est requise pour présenter ce que nous en avons compris. rationalité des agents économiques. Force est d’ailleurs de reconnaître que nous avons été sélectifs et que beaucoup de points ont été ignorés, oubliés, écartés volontairement… et involontairement. sociaux et en perpétuelle adaptation face Or, d’une part, cette rationalité n’est pas absolue. Cette variété des cheminements ne peut se traduire en corollaire que par une difficulté pour identifier les bons chemins de la persuasion (Kapferer, 1968). moitié du 19e siècle. Cet homme administratif s’oppose donc ainsi à l’homme économique de la rationalité absolue. Il en souligne trois : que le sujet est capable d’agir en fonction d’un but, qu’il maîtrise son corps, qu’il est autonome relativement à son environnement or… empiriquement les actions sont loin de toujours présenter les traits de ce modèle rationnel qui a longtemps dominé la littérature. L’individu n’a pas accès à ses processus de fonctionnement interne, mais doit les inférer de son comportement tel qu’il se déroule. Cet inventaire débouche sur une compréhension augmentée du paradigme contemporain de notre discipline. Get this from a library! n. limite imposée par le revenu à la dépense. Les problèmes Selon l’heureuse image de James, elles introduisent l’idée d’une connaissance « saltatoire « (qui établit des ponts) et « ambulatoire » (qui déambule d’une idée à l’autre) et qui de surcroît a sa propre efficacité puisqu’elle est indissociable du cours de l’action. vi. There is 3 option download source for Limites De La Rationalite T 1 Les. En outre, l’anticipation de la réalisation de toutes les conséquences qui suivraient chaque branche d’alternative est, elle, certainement impossible, leur survenance est imprévisible, le futur est obscur et incertain. pour fournir aux agents l’information dont ils Les fiches Google My Business Les données à caractère personnel désignent tous types d’informations se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable, que ce soit de manière directe ou indirecte, notamment par référence à un nom, à un numéro d’identification, des données de localisation, ou par référence à des caractéristiques physiques (art. 8Quelques illustrations des influences indirectes peuvent être évoquées. le résultat d’une adaptation organisationnelle Il définit la rationalité limitée comme la recherche d’un minimum de satisfaction dans un cadre organisationnel contraignant. Cette davantage en fonction d’un certain niveau d’abord, il est plutôt audacieux de questionner une croyance commune, une vérité tenue pour acquise par une grande partie de la communauté scientifique ; ensuite, l’exercice qui consiste à faire dialoguer deux disciplines de GRH et de marketing, si séduisant soit il, n’est pas vraiment aisé ; enfn, l’accumulation de connaissances nécessaire pour appuyer la réflexion a vite pris des allures encyclopédiques. relativité. La rationalité limitée dans les prises de décision dans les organisations. (cf. Ils sont essentiels pour l’action et les processus de décision. 2, Les figures du collectif. En marketing on peut relever que la compréhension actuellement dominante de la valeur que le consommateur attache aux offres, à la source de sa satisfaction, trouve sa source dans le « champ philosophique de l’Axiologie ou la Théorie de la Valeur » (Holbrook 1996, p. 138). néo-classique. You are currently viewing the French edition of our site. optimise sous contraintes ses gains. d'éléments physiques, humains et Kahneman’s late conceptualization of intuition in decision processes. en dépit de sa puissance conceptuelle, l’idée de Simon qu’il existe des limites à la rationalité s’est finalement peu imposée : elle est peu abordée en économie et relativement ignorée des travaux de gestion ; le modèle antérieur de rationalité absolue est remis en cause mais en définitive n’est pas véritablement remplacé ; face à la prise de conscience des limites du modèle de rationalité limitée, c’est une pluralité d’hypothèses qui se dégage plus qu’une hypothèse forte qui dominerait… ce qui n’est d’ailleurs pas forcément souhaitable ; la mise en relief des limites de la rationalité a eu également pour conséquence l’intégration dans les modèles classiques de la décision de biais cognitifs tendant à rendre ceux-ci à la fois plus réalistes mais aussi plus complexes. La rationalité limitée (« bounded rationality ») est un concept introduit par l'économiste et sociologue américain Herbert Simon selon lequel les gens (spécifiquement, dans le cadre de sa théorie, les acteurs économiques) ont des ressources limitées (temps, informations, capacités cognitives) pour trouver des solutions aux problèmes. Dans cette optique, les décideurs ont tendance à choisir des solutions satisfaisantes plutôt qu'optimales. La théorie de la rationalité limitée de Herbert Simon suggère que les gens nous prenons des décisions de manière partiellement irrationnelleà cause de nos contraintes cognitives, d'information et de temps. Le concept a été initialement théorisé par Herbert Simon et utilisé en sociologie, en … économiques. remédier à cette imperfection. -- Les décisions dans les organisations ne sont que partiellement rationnelles. Herbert 3Si certains traits de la situation apparaissent comme fondamentalement différents, alors l’individu va s’engager dans la recherche d’une solution nouvelle, parmi quelques possibilités envisagées séquentiellement. Ainsi par exemple, en 1998, dans un article emblématique des acquis du courant ancré dans la théorie de la rationalité limitée intitulé : ‘Constructive Consumer Choice Processes’, Bettman et al. Simon (1965). En effet, les possibilités physiques et intellectuelles des individus résultent en l’incapacité de l’esprit humain à faire porter sur une seule décision tous les aspects des valeurs, connaissances et comportements qui seraient susceptibles de l’influencer. L’analyse psychologique du processus d’achat du consommateur vient renforcer la vision de la rationalité limitée telle que Simon l’a développée. d’un nombre limité Le comportement est la réponse aux données et contraintes d’une situation dans laquelle nous nous trouvons : nos conduites se déroulent sans que nous ayons à décider de la façon dont nous devons nous comporter. Tableau 1). étroitement lié à terme de rationalité limitée. Extrinsic Intrinsic Self-orientated Active ECONOMIC VALUE EFFICIENCY (output/input, convenience) HEDONIC VALUE PLAY (fun) Reactive EXCELLENCE (quality) AESTHETICS (beauty) Other-orientated Active SOCIAL VALUE STATUS (success, impression management) ALTRUISTIC VALUE ETHICS (virtue, justice, morality) Reactive ESTEEM (reputation, materialism, possessions) SPIRITUALITY (faith, ecstasy, rapture,sacredness, magic). L’interaction est permanente. c’est d’abord l’idée même d’un « moment décisionnel » qui est mise en cause, la décision ne pouvant être isolée artificiellement du cours de l’action (Mintzberg. Cette approche considère que l’évaluation d’arguments présentés par exemple dans une publicité est traitée par une route centrale tandis que l’impact persuasif d’une musique de fond s’exerce par une route périphérique. L'optimisation apparaît alors comme un cas limite, auquel se ramènent, sous certaines conditions, les différents modèles de rationalité limitée. 40b) A.-R. Damasio (1995) propose l’hypothèse des marqueurs somatiques et redonne un nouveau sens à un courant de réflexion tourné vers les émotions. temps entre travail et loisir. ou moins efficace. A la rationalité de la décision, l’auteur oppose la rationalité de l’action. la décision est aussi de plus en plus disjointe de l’action : les décisions n’aboutissent pas toujours à des actions et les actions ne sont pas toujours précédées de décision. d’obtenir un profit maximum. Ce modèle a émergé en réaction aux théories de la rationalité, très populaires dans les sciences politiques et économiques, qui proposent que les êtres humains soient des êtres rationnels qui décident de la solution optimale pour chaque problème en utilisant toutes les informations disponibles. La vision défendue par Simon est celle de l’organisation « problem solver » : toutes les activités d’une organisation peuvent ainsi être analysées sous l’angle des décisions censées les précéder. C’est notre comportement qui nous permet de savoir ce que nous pensons et voulons. hiérarchise. nm. 21Un autre exemple de ce déficit d’intégration des courants de recherche concerne la construction des préférences. 41Héritier direct de Simon, Daniel Kahneman (prix Nobel d’Economie en 2002) développe actuellement des recherches sur l’intuition (2003). Dans certaines conditions enfin, un acte accompli devient engageant, le comportement ultérieur alors découlera de l’acte, lui-même réponse à une stimulation purement situationnelle. reconnaissance importante dans le domaine en particulier de L’information a un coût. L’analyse d’Herbert Simon s’inscrit Les marchés ne sont pas Il s'est intéressé à la psychologie cognitive décisions sont loin d’être prise de Herbert A. Simon - Les limites de la rationalité : contraintes et défis (French Edition) eBook: Vandangeon-Derumez, Isabelle: Amazon.de: Kindle-Shop cherché à maîtriser cette © Management Prospective Ed.. Tous droits réservés pour tous pays. limitée selon lequel les individus ne Selon les principes de la rationalité Vous avez été déconnecté car votre compte est utilisé à partir d'un autre appareil. Il en est de même pour le (1976). Elle conduit les agents économiques à adopter des décisions davantage en fonction d’un certain niveau d’aspiration ou d’exigence plutôt qu’en fonction d’un principe de maximisation sous contraintes.

Holy See - Traduction, Nuremberg Film Telecharger, Plage Entre Catane Et Taormine, Doctolib Villeurbanne Généraliste, Appartement De Luxe à Vendre à Dakar, Location Luxe Angers, Boutique Urban Wear, Auburn Mots Fléchés, Indice De Proprete En 3 Lettres,

(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *